Découverte

Un saut dans l’histoire au Dinosaur Provincial Park

Nous venions tout juste d'arriver en Alberta. Où aller? Banff, Jasper, le pays de Kananakis? Nous avons décidé de mettre ces destinations en attente pour visiter un endroit plus inusité et moins connu: le Dinosaur Provincial Park. Une bonne décision car cet endroit nous a fait faire un très grand saut dans l'histoire de la Terre, soit à l'époque des fameux dinosaures.

Pour apprécier le Dinosaur Provincial Park, faisons un retour dans le temps. Plus précisément, retournons en arrière de 75 millions d’années nous ramenant à l’époque du Crétacé supérieur. À ce moment de l’histoire, le parc en question avait des allures bien différentes que de nos jours. Les continents étaient positionnés autrement ce qui fait que le parc en question ne se retrouvait pas au milieu d’un continent, mais sous une mer nommée Bearpaw. Le climat était plus chaud, plus tropical, propice à la présence de forêts abondantes sur les plaines à l’ouest de cette mer. Requins et reptiles baignaient dans les fonds marins. Poissons, crocodiles et tortues habitaient les rivières qui se déversaient dans la mer. Et… les fameux dinosaures occupaient les plaines côtières.

Dinosaur-Prov-Park-1.jpg

Fossiles de dinosaures

Au Dinosaur Provincial Park, un nombre impressionnant de fossiles de ces spécimens maintenant éteints a été découvert. Le mot impressionnant se doit d’être utilisé, car en fait, l’ensemble des spécimens connus de dinosaures du Crétacé a été trouvé  sur ce site, en plus de 150 squelettes complets. Des questions se posent:

Comment autant de fossiles se sont retrouvés à cet endroit?

Les grandes rivières qui coulaient dans la mer Bearpaw laissaient de la boue, du sable et des sédiments sur leur chemin. Ces dépôts alluviaux venaient ensevelir rapidement les dinosaures ou autres espèces qui mourraient à proximité des rivières. Alors, entourées de sédiments et, donc, de minéraux, leurs carcasses commençait rapidement à être soumis au long processus de fossilisation. Pour que ce processus ait lieu, la présence d’eau était nécessaire. En effet, si un dinosaure périssait au milieu du désert, ses os finissaient par sécher pour ensuite se transformer en poussière. Si un autre mourrait dans la forêt, les racines et organismes décomposaient son squelette avant que la fossilisation soit possible. Donc, on peut conclure que ce milieu, que l’on nomme badlands, était un milieu propice à la fossilisation vu les nombreux cours d’eau à proximité d’où vivaient les dinosaures.

Dinosaur-Prov-Park-2.jpg

Pourquoi à cet endroit avons-nous réussi à trouver autant de fossiles?

Grâce à l’érosion. Lors de la dernière période glaciaire, il y a de cela 13 000 ans, la fonte des glaciers a sculpté les vallées que l’on connait aujourd’hui et creusé le sol. Cela a révélé une partie de la terre permettant ainsi la découverte des fossiles. Même aujourd’hui, la pluie et l’écoulement des ruisseaux dans les prairies retirent 1 cm de terre découvrant encore de nouveaux fossiles chaque année.

Et pourquoi autant de fossiles complets? 

Pour que l’on retrouve un fossile complet, il faut que le corps du dinosaure ait rapidement été enterré. C’est souvent le cas lors de désastres naturels comme une inondation qui déverse un immense quantité de sédiments ou lors d’une éruption volcanique qui englobe tout de boue et de cendre. On peut, donc, croire que le climat d’antan, plus similaire à la Floride d’aujourd’hui, a créé de fortes inondations. Celles-ci auraient amené les corps des dinosaures à la mer, les ensevelissant de boue et de minéraux, les exposant ainsi à un milieu parfait pour la conservation et la fossilisation.

Géologie atypique

Dinosaur-Prov-Park-4.jpg

La région des badlands

En allant au Dinosaur Provincial Park, on s’attend à voir essentiellement des fossiles de dinosaures. Par contre, le parc est en soi un endroit magnifique. Ce dernier est situé dans les badlands, nommé comme tel étant donné le sol de cette région peu propice à l’agriculture. Ces mauvaises terres  forment le milieu tampon entre les plaines et les rocheuses, endroit moins connu, mais non moins intrigant tel que le démontre le Dinosaur Provincial Park.

En effet, ce parc se caractérise par ses paysages exotiques et expose un exemple exceptionnel de phénomènes géologiques. En effet, mettre les pieds à cet endroit, c’est comme se retrouver dans un désert atypique sculpté de collines et de vallées où l’érosion des cours d’eau reste figée dans le temps. C’est en quelque soi se retrouver sous mer, car rappelons nous que ce territoire était littéralement un habitacle marin jadis. Il était sous la mer Bearpaw dans laquelle s’écoulaient des rivières préhistoriques qui déposaient des sédiments dans les fonds marins créant ainsi ce paysage original. Un autre phénomène a sculpté la formation géologique des Badlands, celui de l’érosion glaciaire. En effet, la fonte des glaciers est venue modifier encore plus les terres pour obtenir ce qu’on peut voir aujourd’hui, les vallées, collines et hoodoos faits d’argile et de grès.

Connaissez-vous les hoodoos, également appelés les cheminées de fées?

Ces dernières représentent un autre phénomène d’érosion dont le résultat est magnifique aux yeux. Ce sont de longues colonnes faites de roches dont le sommet est formé d’une autre roche plus résistante à l’érosion. On retrouve plusieurs de ces gros champignons de roche sur le Dinosaur Provincial Park ajoutant une autre raison d’aller le découvrir.

Dinosaur-Prov-Park-5.jpg

Informations utiles sur le parc

Dinosaur-Prov-Park-3

Même si vous n’êtes pas un paléontologiste dans l’âme, le Dinosaur Provincial Park vaut définitivement le détour soit pour seulement vivre un dépaysement complet grâce aux paysages des badlands ou, encore, pour en apprendre un peu plus sur la vie avant l’arrivée de nous, les humains.

Vous n’êtes pas encore saturé d’entendre parler de dinosaures et de géologie? Une autre ville non loin du Dinosaur Provincial Park nommée Drumheller permet d’admirer d’un autre point de vue la région des badlands. De plus, on y trouve le Royal Tyrell Museum, permettant d’admirer davantage de fossiles.

À lire aussi sur le blog:

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s