Ailleurs

Nos 12 découvertes à vif sur la Nouvelle-Zélande

Malgré notre arrivée toute récente en Nouvelle-Zélande, nous avons déjà observé une multitude de caractéristiques de ce pays qui crée sa singularité. D'autres découvertes sont certes à venir, mais nous avons quand même décidé de vous présenter, à vif, celles que nous avons faites lors notre toute première semaine néo-zélandaise.

Vivre à l’étranger débute inévitablement par une perte de ses repères. Au moment où l’on foule les terres de notre nouveau chez-soi, plein de petits détails qui composent notre vie s’évaporent. En un vol, la langue que l’on entend est différente, les rues dans lesquelles nous marchons nous sont maintenant inconnues et nos épiceries bien aimées de quartier sont introuvables tout comme nos produits préférés…

Ces nouveautés deviennent plus familières au fur et à mesure où des habitudes se construisent autour d’elles. Ainsi, comme sur une page blanche, on réécrit une nouvelle histoire, un nouveau chapitre de notre vie. Pour notre part, ce nouveau chapitre s’écrit en Nouvelle-Zélande et on vous présente, ici, 12 de nos découvertes sur ce nouveau chez soi.

Wellington-2

1. Kia ora

À notre arrivée à l’aéroport, les mots Kia ora se retrouvaient partout sur plein d’affiches. Tirés de la langue Maori (population autochtone de la Nouvelle-Zélande) et ajouté à l’anglais néo-zélandais, cela signifie littéralement « portez vous bien/avec santé » et est utilisé comme une salutation informelle. Ce terme, comme plusieurs autres, est imprégné dans la culture néo-zélandaise ce qui fait que nous tentons de l’utiliser, tant bien que mal.

Wellington-4.jpg
Encore du dialecte maorien, qui signifie « Je m’appele Taraika »

2. La géographie

Le pays est constitué de deux îles principales: l’île du Nord (avec Auckland, la métropole et Wellington, la capitale) et celle du Sud (réputée pour ses paysages spectaculaires et, notamment, ses fjords).

globe-2371871_1920.jpg

3. La faune et la flore

L’isolement géographique de la Nouvelle-Zélande a mené à la création d’une faune et d’une flore unique, notamment le fameux kiwi dont tout le monde parle, qui est un oiseau qui ne sait même pas voler, et une fougère Cyathea dealbata qui est un autre emblème du pays (dont la feuille est souvent utilisée comme logo par plusieurs clubs sportifs néo-zélandais).

4. La monnaie et le taux de change

La Nouvelle-Zélande est une colonie britannique comme le Canada. Donc, nous n’avons pas trop été dépaysés en voyant le visage de la reine d’Angleterre sur les billets et les pièces de monnaie. Pour ce qui est de la conversion, en date de décembre 2018, le dollar canadien vaut tout juste un peu plus que le dollar néo-zélandais, ce qui fait qu’une fois les frais de change appliqués, cela donne pratiquement du un pour un.

img_3007.jpg

5. Le monde à l’envers

Sur les routes, tout est à l’envers: les conducteurs sont assis à droite de leur voiture, les véhicules circulent à gauche de la chaussée et les vélos, à l’extrême gauche. De notre côté, puisque nous nous déplaçons principalement à pied, il ne faut pas se fier à nos réflexes de vérifier l’approche d’une voiture en regardant à droite. Il faut à chaque fois regarder dans toutes les directions possibles, 2-3 fois, pour être certains de ne pas manquer un véhicule en approche.

Wellington-6.jpg

Mais, ce n’est pas seulement la route qui est à l’envers: l’interrupteur s’allume en le mettant vers le bas, la poignée et la serrure de la porte se tournent dans le sens anti-horaire et, finalement, l’eau de la toilette tourne aussi dans le sens contraire.

6. Le vélo et la trottinette

À Wellington, la capitale, les routes ont presque toutes un SAS, c’est-à-dire une zone avancée pour les cyclistes. Par contre, il ne semble pas y avoir beaucoup de pistes cyclables ce qui peut sembler une incohérence. Le vélo semble donc peu prisé par les néo-zélandais comme mode de transport.

Comme alternative, la trottinette semble plus adaptée aux besoins des gens. Par exemple, à Auckland, nous avons vu non pas des vélos en libre-service comme à Montréal ou à Kelowna, mais plutôt des trottinettes électriques de la compagnie Lime-S. Qui sait, peut-être troquerons-nous le vélo pour la trottinette?

Wellington-8.jpg

7. Les appartements

Les appartements se louent à la semaine et non au mois. De plus, il n’y a pas de bail fixe qui se termine le 1er juillet comme au Québec. Une autre différence que nous avons remarquée lors de notre recherche d’appartement, est que le prix pour une chambre à une personne n’est pas le même que pour un couple. Il faut rajouter environ de 30$ à 100$ au prix affiché pour un couple, étrange non?

8. Les moutons et l’épicerie

Lorsque nous avons annoncé notre départ pour la Nouvelle-Zélande, le commentaire comme quoi nous allions manger beaucoup de moutons là-bas est ressorti à quelques reprises. En effet, le mouton est très présent dans la culture néo-zélandaise dû à son abondance. Mais, heureusement pour nous, le pays produit aussi une grande variété de fruits et de légumes ce qui fait que nous avons la chance d’avoir accès à des produits cultivés localement et peu dispendieux.

Marché - 1.jpg

9. Les poivrons

Un poivron en anglais néo-zélandais n’est pas un «pepper», mais bien un «capsicum», comme c’est le cas entre autre en Australie et en Inde. Capsicum est en soi le nom scientifique qui désigne le genre de plantes à fleurs qui donnent des poivrons.

10. Le Vegemite

Le Vegemite est grandement présent dans les épiceries de la Nouvelle-Zélande, même s’il s’agit d’un produit australien. Pour ceux qui ne le connaissent pas déjà, il s’agit d’une pâte à tartiner sur ses rôties de couleur brun foncé faite à base de levure.

Est-ce que c’est bon? Nous l’avons testé dès notre arrivée et, pour être francs, pas vraiment. Son goût salé est très prononcé (comme de la sauce soja concentrée) et nous comprenons peu ceux qui en raffolent. La seule raison, selon nous, qui justifie sa consommation est qu’il est rempli de vitamines B1, B2, B3 (aidant au fonctionnement du cerveau, au support du système nerveux et à la libération d’énergie) et de folate (aidant à combattre la fatigue).

img_3006.jpg

11. Le Bungee et le saut dans le vide

Le Bungee est une activité qui a été commercialisée  pour la première fois à Auckland, dans les années 80. Cela a fait en sorte que la Nouvelle-Zélande est devenue une destination de choix pour la pratique de cette activité. Par exemple, on peut sauter dans le vide du haut de cette tour en plein centre-ville d’Auckland:

img_2929.jpg

12. Les saisons et le temps des fêtes

Nous sommes arrivés en Nouvelle-Zélande en plein été. Comme nous sommes dans l’hémisphère Sud, cela signifie que les saisons sont le contraire de l’hémisphère Nord. Cela implique donc que Noël est célébré par les néo-zélandais au soleil, souvent à la plage, ce qui est tout à fait normal pour eux. Il y a tout de même certains résidents qui essaient de reproduire l’ambiance des fêtes du Nord avec cette mousse gonflante qui ressemble à de la neige.

Auckland - 1.jpg

Donc, pour notre part, notre Noël ne sera pas blanc… mais, soyez assurés qu’il sera vert!

Voilà donc, à vif, nos 12 découvertes sur la Nouvelle-Zélande. Bien sur, cet apprentissage sera continuel lors de notre séjour ici: la culture, les quartiers, le système politique, les gens et, surtout, les endroits à voir et les beaux paysage. De ce fait, soyez à l’affût de nos prochaines découvertes, que nous vous partagerons sur Facebook, Instagram et dans de futurs articles!

À lire sur le blog:

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :