Alimentation

18 trucs pour diminuer votre gaspillage alimentaire

Cesser le gaspillage alimentaire à la maison devrait être l'une de vos résolutions de l'année 2019. Non seulement cela est plus économique, mais c'est aussi meilleur pour l'environnement puisque toutes les ressources utilisées pour la fabrication et le transport de vos aliments ne l'auront pas été en vain. Découvrez dans cet article mes 18 trucs qui font en sorte que je ne jette (presque) jamais de nourriture à la poubelle.

Au niveau mondial, environ 30% de toute la nourriture produite sur Terre serait jetée selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO). Au Canada, un dernier rapport montre que ce pourcentage monte jusqu’à près de 60%. C’est ÉNORME! D’autant plus que ce même rapport stipule que parmi les responsables de ce gaspillage, 21% sont imputables au gaspillage « évitable » dans les foyers canadiens.

Header.png

C’est donc dire que certains ne savent pas encore comment bien gérer leurs aliments pour éviter qu’ils ne finissent aux poubelles. Découvrez dans cet article mes 18 trucs pour diminuer votre gaspillage alimentaire.

Planification ✅

diary-2116244_1920

1. Faites le ménage de votre réfrigérateur

Avez-vous une épice qui traine et que vous n’utilisez que rarement? Avez-vous une vieille sauce dans le fond de votre réfrigérateur qui mériterait d’être mise en valeur? Avez-vous de vieux fruits ou légumes dans le fond de votre congélateur? Pour être bien organisé, faites le ménage de tous les endroits où se trouve de la nourriture à la maison: réfrigérateur, congélateur, garde-manger, armoire à épices, etc. Vous éviterez d’acheter en double et vous utiliserez les produits que vous avez avant d’en acheter de nouveaux, ce qui limitera les chances que ceux-ci se terminent aux poubelles.

2. Planifiez vos repas à l’avance

Planifier les repas, c’est s’assurer de n’acheter que les aliments que vous utiliserez et en bonnes quantités une fois à l’épicerie. Vous pouvez prévoir une semaine complète de repas ou seulement deux à trois jours à l’avance. Essayez d’inclure dans votre planification des repas qui utilisent de vieux fruits ou légumes congelés, qui pourraient finir par ne plus avoir bon goût, des produits achetés il y a longtemps qui pourraient devenir rance (farines, céréales, épices, huiles), ou même des cannages achetés qui peuvent finir par ne plus être comestibles.

Épicerie 🛒

bananas-698608_1920.jpg

3. Faites une liste d’épicerie et prenez des photos de votre réfrigérateur

Faire la liste d’épicerie est essentiel pour n’acheter que les bonnes quantités des produits dont vous aurez besoin pour les repas planifiés au point 2. Et comme il est possible que vous ayez oublié des choses sur votre liste, de simples photos de votre réfrigérateur, votre congélateur, votre armoire à épices et votre garde-manger vous permettront de ne pas acheter en double un produit que vous auriez peut-être déjà à la maison.

4. Visitez l’épicerie plus souvent et achetez moins

En visitant l’épicerie plus souvent, vous achèterez chaque fois que la bonne quantité d’aliments et vous vous assurerez que ceux-ci ne seront pas expirés ou défraîchis avant d’être consommés. Aller plusieurs fois à l’épicerie est même moins cher puisque cela vous assurera de ne pas acheter des aliments qui seront jetés à la poubelle. En utilisant le transport actif comme la marche ou le vélo, votre visite à l’épicerie peut même s’inscrire comme un entraînement quotidien et aider à diminuer les GES liés au transport.

5. Achetez en vrac pour avoir les bonnes quantités

En plus d’encourager la planète en réduisant les emballages alimentaires souvent faits de plastique, visiter les boutiques en vrac vous permettra de n’acheter que la bonne quantité d’un produit qui vous est nécessaire pour une recette. Cela vous évitera de vous encombrer inutilement d’aliments non essentiels et diminuera par le fait même vos chances de perdre le contrôle de votre garde-manger.

6. Mangez avant d’aller à l’épicerie et ne cédez pas aux soldes

Même avec une liste d’épicerie et des photos des aliments que vous avez à la maison, vous risquez de flancher pour des produits inutiles ou des plats déjà préparés si vous allez à l’épicerie sans avoir mangé, ce qui augmentera votre risque de gaspiller de la nourriture à la maison. Bien sûr, il arrive souvent de devoir faire l’épicerie directement avant le souper. Donc, mangez une bonne collation avant d’y aller pour avoir le ventre plein. Cela vous aidera aussi à éviter les soldes, ces derniers constituant des aliments non planifiés et donc inutiles, sauf si ces articles ont été préalablement inscrits à votre liste.

7. Achetez des produits près de la date de péremption

Les dates de péremption ne sont pas une bible. Meilleur avant ne veut pas dire Jeter après. Cependant, les épiceries ont l’obligation de retirer de leurs étagères tous les produits dont la date Meilleur avant est passée. Ainsi, acheter des produits dont la date fatidique est sur le point d’arriver permet d’éviter à ces produits de se retrouver à la poubelle. Par contre, faites attention: n’achetez ces produits que si vous êtes certain de les consommer le jour même ou le jour suivant.

8. Optez pour les produits réduits ou moches

Quelques supermarchés québécois offrent des produits réduits (à 30% ou à 50% de rabais) qui sont parfois tout aussi bons que les produits à prix courant si leur consommation/préparation est imminente. Ainsi, visiter les étagères de produits en liquidation en premier lieu pour voir si vous ne pouvez pas épargner quelques fruits, légumes, pâtisseries ou autres qui sont sur le point de prendre la direction de la poubelle. De plus, favorisez les produits moches qui sont moins chers que ceux qui respectent les normes strictes de l’industrie et qui encouragent l’industrie de ces produits en émergence.

Préparation d’aliments 🔪

jam-428094_1920.jpg

9. Faites des repas du style touski

Au moins une fois par semaine, préparez un repas du style touski (tout ce qui reste) qui permettra de liquider les fruits et les légumes qui commencent à rendre l’âme et tout ce qui traine dans votre réfrigérateur ou dans votre congélateur.

Voici plusieurs exemples de repas du style touski:

  • Un smootie avec de vieux fruits congelés et des fruits et légumes défraichis
  • Un sauté aux légumes avec une sauce asiatique
  • Un potage ou une soupe (ajoutez des lentilles pour plus de protéines)
  • Une ratatouille ou un ragoût
  • Une salade ou un bol

10. Coupez vos fruits et légumes

Un ananas sur le comptoir, un chou-fleur entier dans le tiroir des légumes ou des carottes surdimensionnées de la dernière récolte sont des exemples de fruits et légumes qui finiront peut-être par être oubliés. Il est prouvé scientifiquement (okay, peut-être pas) que couper les fruits et légumes augmente grandement leur vitesse de consommation. Préparer un houmous maison ou une mayonnaise végétale pour donner un coup de pouce aux légumes si ceux-ci ne sont pas les préférés à la maison.

11. Transformez vos restes de chou en Sauerkraut

Le sauerkraut ou ce que l’on appelle au Québec la choucroute peut-être une bonne façon d’éviter de gaspiller l’immense chou que vous avez acheté. Il suffit de saler du chou haché et de le laisser fermenter quelques jours dans un pot Mason. La préparation est d’une simplicité déconcertante.

12. Congelez tout

Plats préparés: Vous ne maîtrisez pas l’art de conservation sous vide? Pas de problème. Mettez vos restants de sauce à spaghetti dans des pots Mason et mettez le tout au congélateur. Elle se conservera très bien ainsi. Ce conseil vaut aussi pour des soupes, des potages, des pâtes, un sauté et même un pâté.

Bananes trop mûres: Vous êtes partis en vacances et avez oublié des bananes sur le comptoir? Celles-ci ne devraient pas prendre la direction de la poubelle, car elles constituent l’élément de base pour un très bon pain aux bananes. Mettez simplement les bananes noires dans le congélateur et décongelez-les au four à micro-ondes une dizaine de secondes avant de les utiliser dans une recette, ce qui ajoutera du sucre naturel à celle-ci.

Pâte de tomate et lait de coco: Ce sont des ingrédients que l’on a souvent besoin qu’en petites quantités dans les recettes. Ainsi, congeler les restants en utilisant un bac à glace vous permettra d’avoir des quantités préportionnées pour vos prochaines recettes qui ne seront pas gaspillées.

Herbes fraîches: Achetez un bouquet de fines herbes, hachez-le finement et faites-le congeler pour ajouter de la fraîcheur à vos plats en mettant directement les herbes congelées dans vos recettes.

Pain: Achetez un pain un peu vieux, tranchez-le et congelez-le immédiatement. Il vous suffira de sortir deux ou trois tranches matin et les mettre dans le grille-pain pour avoir du bon pain frais et pour être certain de ne jamais le gaspiller.

13. Mettez en conserve, séchez et déshydratez

Parfois, il peut être tentant d’acheter en plus grand format (surtout dans le temps des récoltes), car ceux-ci sont moins chers que les petits formats. Il est donc important, si vous achetez en grande quantité, de prévoir des méthodes de conservation alternatives à la congélation comme la mise en conserve (pour les légumes coupés en dés ou les confitures), le séchage (pour vos fines herbes) ou même la déshydratation (pour vos fruits en trop grande abondance comme les pommes à la fin de l’été). Cela augmentera grandement la durée de vie de vos aliments et limitera ainsi le gaspillage alimentaire.

Restaurant 🍴

buffet-chinatown-chinese-food-34570.jpg

14. Favorisez les restaurants qui diminuent aussi leur gaspillage alimentaire

Par exemple, les buffets à volonté ont souvent été associés à de forts taux de gaspillage, étant donné la quantité impressionnante de nourriture disponible en tout temps. Demandez aux restaurateurs ce qu’ils font pour diminuer le gaspillage alimentaire. Certains donnent leurs restants aux sans-abris via des réfrigérateurs communautaires, une belle façon de lutter contre la faim ainsi que contre le gaspillage alimentaire. Ainsi, encouragez ces initiatives lors de vos sorties au restaurant.

15. Emportez vos restants

Que pensez-vous qui se passe lorsque le serveur ramasse votre assiette non terminée au restaurant? Pensez-vous qu’il donnera le repas à un autre client ou le donnera à un sans-abri? Ou mieux encore, que le serveur lui-même se nourrit des restants des clients (clin d’oeil à un de mes amis qui effectuait cette pratique pour réduire le gaspillage alimentaire)? Dans les faits, votre assiette ira dans la plupart des cas directement aux poubelles. Ainsi, emportez vos restants avec vous dans votre propre contenant réutilisable lorsque vous allez au restaurant, ce qui sera aussi meilleur pour l’environnement.

Pour en faire encore plus 💪🏻

oregano-790702_1920.jpg

16. Faites pousser vos propres aliments

Que ce soit des fines herbes, des oignons verts ou des tomates, il est possible de faire pousser certains aliments à l’intérieur de toute l’année au Québec. Si vous avez davantage d’espace, créez un petit jardin ou mettez des plantes en pot sur votre balcon. Vous pouvez même vous joindre à des jardins communautaires dans plusieurs villes du Québec. En voyant la difficulté et le travail nécessaire pour faire pousser vos propres aliments, vous serez davantage sensibilisés au problème du gaspillage alimentaire et limiterez ainsi celui-ci.

17. Faites l’épicerie dans les poubelles

Une façon de réduire le gaspillage alimentaire est de faire l’épicerie directement dans les poubelles. Le gratuitisme ou dumpster diving en anglais consiste à ramasser des aliments jetés à la poubelle, mais encore parfaitement comestibles. Même si elle n’est peut-être pas la solution la plus facile à mettre en oeuvre pour réduire le gaspillage alimentaire, elle demeure l’une des plus efficaces, car elle s’attaque directement à des produits jetés qui n’ont plus aucune chance pour leur vie.

Et le gouvernement dans tout ça? 🎯

ottawa-815375_1920.jpg

18. Prenez position en faveur de projets anti-gaspillage alimentaire

En tant que citoyens, nous pouvons prendre position en faveur de projets anti-gaspillage alimentaire. Que ce soit en participant à des manifestations, en appelant notre député pour lui parler de gaspillage alimentaire ou simplement en votant pour un parti politique qui veut s’attaquer à cette problématique, nous sommes en mesure d’influencer la joute politique pour lutter à grande échelle contre le gaspillage alimentaire.

D’un point de vue plus personnel, je rêve que des lois plus strictes voient le jour pour limiter aussi la part de gaspillage des géants de l’industrie, de la ferme jusqu’à l’épicerie notamment en:

  • Diminuant les normes esthétiques pour les fruits et les légumes 🍌
  • Modifiant le système des dates de péremption 📆
  • Forçant les commerçants à liquider les produits en fin de vie 🎁
  • Obligeant les restaurants/épiceries à donner leurs restants à des organismes 🛒
  • Donnant des amendes pour les déchets alimentaires comestibles jetés par les épiceries/restaurants 🚯
  • Mettant en place de l’aide financière pour les initiatives de réfrigérateurs communautaires et de lutte au gaspillage alimentaire 💰

Somme toute, j’espère que cet article vous aura aidé à diminuer votre part de responsabilité dans le gaspillage alimentaire et que les gouvernements emboîteront rapidement le pas aussi dans cette direction.

À lire aussi sur le blog:

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :