Alimentation Consommation responsable Transport durable Voyage écoresponsable

Nos 10 résolutions vertes pour l’année 2020

Pour nos amis et membres de notre famille, nous sommes déjà au sommet de notre quête d’être des humains respectueux de la planète. Mais, pour des gens comme nous qui aiment sans cesse se dépasser, nous avons la certitude que nous pouvons toujours en faire un peu plus. Donc, pour l’année 2020, nous nous sommes lancés quelques défis à saveur environnementale. On pourrait dire que ce sont nos « 10 résolutions vertes » de la nouvelle année, que je vous présenterai dans cet article.  

Resolutions_2020_Cover-2

#1 : Passer moins de temps sur Internet
💻

C’est en lisant le livre Le Bug Humain de Sébastien Bohler en 2019 que j’ai pris connaissance de l’impact environnemental de notre utilisation collective d’Internet (eh oui, faire une recherche sur Google émet des gaz à effet de serre!). L’idée que d’écouter une vidéo ou de la musique, de lire son fil d’actualité Facebook ou de regarder des photos sur Instagram puisse être polluante semble saugrenue, mais est bien réelle : notre consommation numérique globale est responsable de 4% des émissions mondiales de GES, et ce chiffre pourrait atteindre 8% d’ici 2025, soit autant que la pollution générée par toutes les voitures sur Terre. Ainsi, 2020 sera marquée par un retour aux sources pour nous avec de la bonne vieille musique hors ligne, des films loués au club vidéo (si cela existe encore ?), moins de streaming (Netflix, Spotify, et les autres de ce monde) et moins de temps passé sur les réseaux sociaux.

Resolutions_Internet

Je vous reviendrai sur ce sujet fort intéressant qu’est l’impact environnemental d’Internet au cours de l’année 2020. Stay tuned!

#2 : Découvrir les textiles et la mode écoresponsables 👖

Le mois de septembre 2019 a vu la naissance de la campagne d’Oxfam #SecondHandSeptember pour inviter les gens à ne pas acheter de vêtements neufs durant le mois de septembre et d’encourager plutôt les vêtements de seconde main. Les avantages y sont multiples : pas de nouvelles productions, pas de vêtements au dépotoir et, en plus, ce n’est pas cher ! Ce n’est pas d’hier que l’on fait la promotion des bienfaits d’aller dans les friperies. J’en ai moi-même fait l’expérimentation dans un cadre professionnel lorsque j’ai eu à m’acheter des vêtements pour mon nouvel emploi : deux paires de pantalons, une chemise, un pull, un t-shirt, une paire de souliers et le tour était joué pour moins de 100$ et un impact environnemental presque nul!

Resolutions_Mode

Mais, maintenant que nous avons tous les deux des emplois stables, nous avons le goût de nous intéresser quelque peu aux autres options (éco)responsables que les vêtements de seconde main  qui s’offrent aux gens en matière de mode: le Tencell, fait à partir de fibre de bois; le polyester recyclé, fait à partir de vieilles bouteilles d’eau; le coton biologique, moins dommageable que son équivalent traditionnel; le cuir végane, une alternative sans cruauté; les usines de vêtements certifiées fairtrade; etc. Comment s’y retrouver ? Quels textiles favoriser si l’on doit acheter des vêtements neufs ? Où les trouver ? Une foule de questions que nous tenterons de répondre en 2020.

#3 : Faire des achats biologiques en vrac avec NousRire 🥜

En 2019, après nous être installés dans le magnifique quartier Limoilou de Québec, nous avons fait quelque chose que nous voulions essayer depuis longtemps : le mode de vie zéro déchet, ou, pour être plus exact, la réduction au maximum de notre quantité de déchets. Pour l’épicerie, cela est assez facile étant donné qu’une épicerie zéro déchet est située à quelques pas de la maison. Cependant, force est de constater que certains articles coûtent beaucoup plus cherque leurs équivalents en grande quantité vendus au Costco. Ainsi, nous y allons encore malheureusement à l’occasion d’environ une fois par mois.

Resolutions_NousRire

Or, en septembre dernier, alors que nous donnions une conférence à la Foire Écosphère de Magog, notre conception que les achats en vrac coûtent à l’occasion plus cher que ceux vendus en grande quantité a changé. Nous avons découvert l’organisme NousRire, un groupe d’achat d’aliments biologiques en vrac et peu dispendieux. Leur secret ? Aucuns frais pour payer les employés ou pour avoir un local : les livraisons se font environ tous les deux mois et des bénévoles s’occupent de vous distribuer vos achats. Le seul désavantage est qu’une automobile est presque essentielle pour trimballer vos courses, comme pour le Costco, étant donné les grandes quantités que vous devez acheter (minimum de 1kg pour la plupart des articles).

Ainsi, pour pouvoir profiter de ces achats en vrac, biologiques et peu dispendieux, nous avons donc décidé d’avoir accès à une automobile hybride rapidement et nous avons pris la résolution suivante.

#4 : S’inscrire au système d’autopartage de Communauto 🚙

Nous n’avons pas d’automobile. 99% de nos déplacements quotidiensse font donc à vélo (l’été majoritairement) ou en autobus(l’hiver majoritairement). L’autre 1% est assuré par des amis ou membres de la famille qui nous apportent volontiers faire des courses avec eux à l’occasion. Cela est franchement pratique pour trimballer les gros articles nécessaires à la fabrication de notre bière maison ou pour acheter en grandes quantités. Ainsi, pour ces moments où il serait bien pratique d’avoir une automobile une ou deux heures, ou pour les fins de semaine où nous adorons aller jouer dehors (voir résolution #9), nous avons décidé de nous inscrire au système d’autopartage d’une entreprise québécoise : Communauto.

Resolutions_Communauto_RTC

Ainsi, nous participons à la promotion de l’autopartage comme alternative à l’auto solo et nous pouvons profiter d’un parc de véhicules majoritairement hybrides (et de plus en plus électriques). Cette alternative est meilleure au point de vue de l’environnement que les compagnies de location qui changent les véhicules chaque année et tardent à offrir des alternatives hybrides/électriques. De plus, en étant abonnés à un titre mensuel de transport en commun (comme le RTC à Québec), nous avons pu économiser sur notre abonnement à Communauto. Une raison de plus d’en profiter!  

#5 : Installer un bidet sur notre toilette 🚽 

Comment mentionné précédemment, l’année 2019 a été marquée par notre transition vers un foyer avec le moins de déchets possibles (je n’aime pas l’expression zéro déchet, vous l’aurez compris). Ainsi, plusieurs changements dans la cuisine, dans le salon et dans la salle de bain se sont opérés, sauf un, et non le moindre : le papier de toilette. Ne possédant pas de machine à laver ni de sécheuse (la buanderie étant à littéralement un coin de rue de la maison et c’est beaucoup plus minimaliste ainsi), le papier de toilette réutilisable ne semblait pas être une option pour nous.

Resolutions_Papier_Toilette

C’est en écoutant l’excellent podcast 3.7 planètes de François Bellefeuille, que j’ai découvert que même un rouleau emballé dans un emballage de papier, fait de papier recyclé et payé 10 fois plus cher que le papier soyeux vendu en pharmacie n’était pas si écolo que cela. Nous avons donc décidé qu’en 2020, nous installerions un bidet sur notre toilette. Je dois l’avouer, François Bellefeuille aura réussi à me convaincre d’opter pour le bidet par son humour. C’est signe que son podcast remplit un peu sa mission : faire adopter des comportements écoresponsables à des gens en utilisant le médium de l’humour. Évidemment, il y aura toujours du papier de toilette pour les invités!

#6 : Recommencer le compostage 🐛

D’ici 2022, la collecte des matières organiques devrait arriver dans la ville magnifique de Québec, mais ô combien en retard sur le plan du compostage à domicile. D’ici là, nous avons tenté si bien que mal de disposer correctement de nos déchets organiques. Premièrement, nous nous sommes inscrits à des compostages communautaires, mais ceux-ci sont saturés depuis plusieurs années. Deuxièmement, nous avons fait au cours de l’été (le site étant inaccessible l’hiver) des rideshebdomadaires de 10 minutes de vélo pour déposer nos matières organiques dans un site « illégal » de compostage, même si nous doutions fortement que la matière s’y composte correctement. Finalement, nous avons construit et installé un vermicomposteur  à l’intérieur de notre appartement qui, à première vue, fonctionnait à merveille, même si, nous devons l’avouer, le rendement était de seulement deux pelures de bananes compostées au maximum par semaine.

L’aventure des vers de terre s’est malheureusement mal terminée alors que ceux-ci sont morts de froid lors d’une des premières fins de semaine de l’hiver où nous étions partis et avions fermé le chauffage pour réduire notre utilisation de l’électricité tel que recommandé sur le site web de Hydro-Québec : R.I.P.

Resolutions_Compost

Bref, 2020 sera l’année où nous essayerons (encore) de trouver une solution durable pour nos matières organiques. Déposer nos déchets dans les poubelles de l’Université Laval pour qu’elles soient acheminées vers Lévis où elles seront compostées comme le font certains étudiants ? Je ne suis pas certain de cette idée.

#7 : Remplacer les produits ultra-transformés véganes par des végétaux sains 🍔

Si 2018 avait été l’année du Beyond Meat avec son lancement dans la populaire chaîne de restauration rapide A&W, 2019 a été celle de l’explosion de l’offre de produits à base de plantes sur les tablettes des supermarchés. Notre retour au Québec a en effet été marqué par un buffet de produits ultra-transformés véganes: boulettes végétales, faux bacon, fauxmages à base d’huile de palme, mayonnaise sans produits laitiers ni œufs, margarine végétale et j’en passe. Ces produits ultra-transformés, bien qu’ils ne contiennent aucun ingrédient d’origine animale, ne sont pas pour autant bons pour notre santé, et, dans certains cas (fauxmages, margarine, etc), il est difficile de dire si leur impact environnemental est bien inférieur à leurs homologues contenant des produits animaux.

IMG_1631

Ainsi, 2020 se veut une année où nous prioriserons une alimentation végétale saine (en anglais plant-based diet). Cela se fera avec des délices à base de plantes fraîches que nous avons découverts l’année dernière comme le saumon fumé de carottes ou le tartare de betteraves. Pour 2020, adieux hot-dogs végés et grilled-cheese du vendredi soir et bienvenue trempette pour croustilles à base de patates et de carottes, et steaks de céleri-rave. Miam! 

#8 : Manger davantage d’aliments biologiques, locaux et de saison 🥦

L’année dernière en Nouvelle-Zélande, nous avons été conscientisés à l’importance des aliments biologiques, locaux et de saison. En effet, en ayant travaillé pour des dames qui pratiquaient la permaculture et sur un jardin maraîcher de fruits et de légumes biologiques, nous avons découvert : l’importance de manger local  et d’encourager l’agriculture soutenue par la communauté; que la production maraîchère biologique était moins dommageable pour l’environnement; les divers aliments de saison et les techniques pour en manger à l’année (congélation, mise en conserve, déshydratation, etc.).  C’est donc pourquoi en 2020, nous voulons essayer de manger encore davantage d’aliments biologiques, locaux et de saison, ce qui se fera de diverses façons :

  • Surveiller les arrivages de saison à l’épicerie 🛒
  • Aller dans les marchés fermiers hebdomadaires durant l’été 👨‍🌾
  • S’inscrire à des paniers de fruits et légumes biologiques 📦
  • Acheter en grandes quantités des fruits et légumes de saison et les conserver adéquatement pour pouvoir en profiter toute l’année 🍓
  • Cueillir directement dans la nature des fruits, des plantes et des champignons sauvages 🍄
  • Découvrir les aliments produits localement durant l’hiver❄️

Resolutions_Legumes

#9 : Voyager au Québec et dans ses environs 🌳

2019 a été l’année de notre retour au Québec et de notre décision d’en faire notre choix de destination ultime de voyagepour les prochaines années. Nous avons passé les deux premiers mois de notre retour à (re)découvrir ses parcs nationaux et ses espaces verts. Puis, il y a eu le retour à la réalité (la claque dans la face) et les diverses remises en question, qui ont perduré jusqu’à la fin 2019. Avec tous ces questionnements, nous ne sommes pas réellement arrêtés et nous avons eu de la difficulté à faire ce que nous aimions le plus : profiter du plein air. Aller en nature est bon pour nous, pour notre cerveau, mais aussi pour la planète : pratiquer des activités extérieures n’a pas un grand impact environnemental, à moins que vous changiez votre équipement chaque année ou que vous preniez l’avion pour le faire. C’est donc pourquoi 2020 sera l’année où nous (re)commencerons à découvrir et à voyager au Québec et dans ses environs!

Resolutions_Nature_Quebec

Une foule d’aventures nous attend : de la raquette, des refuges, du ski de fond, des road trip en voiture électrique aux Îles de la Madeleine et en Gaspésie, et même, un voyage (un peu moins en nature) à New York pour découvrir les boutiques de mode écoresponsable et les restaurants végétaliens. Nous ne pourrions pas avoir plus hâte de voyager à nouveau dans notre belle province!

#10 : Recommencer à écrire sur notre site web ✍🏻

La seconde moitié de 2019 a été un moment où, bouleversés par les changements et les remises en question, nous avons délaissé les réseaux sociaux, mais surtout l’écriture sur notre site web www.LesMins.blog. Ainsi, 2020 est pour nous l’année où l’on se donne le défi de recommencer à partager notre mode de vie minimaliste, écolo et végane ainsi que nos aventures au Québec et dans ses environs. Nous avons aussi très hâte de reprendre nos conférences que nous avons commencé en force en septembre dernier avec une série de 5 conférences à Québec, Montréal, Magog et Gatineau!

Resolutions_Blog

C’est ainsi que se termine cette liste de nos 10 résolutions vertes de la nouvelle année. Pour finir, je vous ajoute quelques idées de résolutions qui ont fait partie des comportements que nous avons déjà adoptés dans les années précédentes. N’hésitez pas à vous en inspirer pour vos propres résolutions et, sur ce, bonne année 2020 !

À lire aussi sur le blog :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :