Non classé

Bilan de l’année 2020

Après une année très spéciale, nous faisons le bilan de ce qui s’est passé au cours de celle-ci : pandémie, confinement, télétravail, achat local, lutte climatique, etc. Nous en profitons aussi pour revenir sur les objectifs que nous nous étions fixés en début d’année et voir si nous avons réussi à les réaliser.

> Janvier 2020 : une année comme les autres 🎆

L’année 2020 a commencé comme les autres avec la rédaction de nos traditionnelles résolutions de l’année, sans toutefois nous douter qu’une pandémie viendrait quelque peu bouleverser nos plans. Par chance, nous n’avons pas perdu de temps et nous sommes attaqués à plusieurs de nos objectifs dès le début d’année. En janvier, nous nous sommes inscrits au service d’autopartage de Communauto (résolution #2). Nous avons aussi installé un bidet sur notre toilette pour limiter notre utilisation de papier de toilette, ce qui a été très utile au plus fort de la pandémie (résolution #4). Puis, en février, nous avons fait notre première commande d’aliments biologiques et zéro déchet via NousRire (résolution #3). Finalement, nous avons aussi profité de la nouvelle année pour remplacer quelques vêtements désuets de notre garde-robe (qu’il est difficile de trouver de seconde main comme des sous-vêtements ou des chaussures) en optant pour des textiles écoresponsables (résolution #2). Ainsi, nous avons pu compléter 4 de nos 10 résolutions avant que la pandémie arrive au Québec.

En début 2020, nous avons aussi accueilli un nouveau membre dans la famille, Cannelle, un chaton de 6 mois que nous avons trouvé au refuge du quartier. À cause de son surplus d’énergie et de son refus à se faire prendre ou caresser (qui se traduisaient par des morsures inappropriées), elle y avait déjà été rapportée à deux occasions par ses anciens propriétaires. Nous avons donc décidé de lui donner une chance dans notre famille et, bien qu’elle ne soit pas parfaite, elle a été une très bonne alliée en 2020. Nous ne pourrions plus nous en séparer.

 > Mars 2020 : le confinement débute au Québec 🚧

Alors que l’année allait bon train et que nous étions très heureux de pouvoir poursuivre nos conférences sur notre mode de vie minimaliste et écolo, la pandémie de COVID-19 nous touche de plein fouet. Le Québec doit se mettre sur pause pour plusieurs semaines (voire des mois), les travailleurs demeurant à la maison et les déplacements non essentiels devenant interdits. De notre côté, nous devons donc annuler les conférences qui étaient prévues, bien malgré nous. Le tout était assez surréel quand nous repensons au fait que la veille de l’annonce du confinement, nous étions dans Charlevoix pour une fin de semaine en nature (#natureescape).

C’est donc dans la foulée du confinement que s’installe un mode de vie de télétravailleur à 100% dans notre petit appartement de Québec. Depuis la mi-mars jusqu’à maintenant, nous sommes donc en télétravail, ce qui nous a permis d’expérimenter cette façon de travailler et de voir ses bons et ses moins bons côtés. D’ailleurs, nous avons résumé nos constats sur le télétravail dans cet article : télétravail, mode de travail du futur ?

En début d’année, nous voulions réduire notre temps passé sur Internet (résolution #1). Par exemple, nous avions commencé à louer des DVD à la bibliothèque et à écouter la radio pour réduire le streaming vidéo. Nous avions aussi décidé de désencombrer notre vie numérique pour passer moins de temps sur les réseaux sociaux et sur les sites d’actualité. Or, la dure réalité du mode de vie à distance et du télétravail nous a rattrapés en 2020. L’utilisation accrue de la visioconférence, les actualités constantes sur la pandémie et le grand temps libre passé à la maison (alors que les bibliothèques étaient fermées) ont eu raison de notre première résolution. Malheureusement, nous avons passé plus de temps que jamais sur Internet en 2020.

> Avril 2020 : pandémie et environnement 🌎

Bien que la pandémie, qui fait rage depuis 1 mois déjà, apporte son lot de conséquences négatives (décès, pertes d’emplois, troubles de santé mentale, pénurie de papier de toilette, etc.), nous décidons de voir les choses d’un autre angle et essayons d’y trouver du positif. Cette crise nous montre en effet à quel point les gouvernements peuvent répondre rapidement et de manière concertée lorsqu’un tel événement survient. Par exemple, l’achat local et la souveraineté alimentaire ont été rapidement mis de l’avant par le gouvernement provincial. Aussi, les voyages locaux ont été fortement encouragés pour soutenir le secteur du tourisme alors que les voyageurs internationaux et québécois étaient, de toute façon, cloués au sol. C’est dans cette optique de positivisme que nous avons écrit un article qui résume bien comment l’on peut s’inspirer de la COVID-19 pour le combat aux changements climatiques : 5 choses que nous fait prendre conscience la COVID-19 pour la lutte climatique.

> Mai 2020 : les récoltes commencent 🍆🌶🥕

Après un début d’année plutôt maussade, le soleil se pointe finalement le bout du nez et qui dit soleil dit … légumes locaux et de saison. En mai, nous recevons nos premières livraisons hebdomadaires de fruits et de légumes cultivés ici et biologiques. L’inscription aux paniers bios du Réseau des Fermiers de Famille allait de soi avec notre volonté d’acheter plus d’aliments locaux, de saison et biologiques (résolution #8), mais aussi d’avoir une alimentation composée de moins de produits transformés (résolution #7). D’ailleurs, l’année 2020 a été une année record au niveau des inscriptions pour les paniers fermiers, signe que l’idée de la souveraineté alimentaire fait du chemin au Québec.

En plus de nos paniers bios, nous avons aussi profité de l’été pour faire la cueillette de fruits frais comme les fraises de Québec ou les bleuets sauvages du Saguenay. Cela nous a permis d’accumuler assez de stocks pour passer l’hiver sans avoir à acheter de petits fruits importés. Yay !

D’ailleurs, nous avons tellement aimé notre expérience avec les fermiers de famille que nous nous sommes inscrits à des paniers d’hiver bimensuels. Manger local en hiver au Québec ? ❄️ Et oui, c’est possible ! On s’en reparle en 2021.

> Juin 2020 : rues piétonnes et corridors sanitaires 🚶‍♂️

Avec l’arrivée de l’été et le désir des gens de prendre l’air plus souvent, les villes se doivent d’aménager l’espace extérieur pour permettre la distanciation physique. Qu’on parle des corridors sanitaires à Montréal ou des rues commerciales piétonnes à Québec, ces initiatives sont grandement appréciées pour sortir tout en respectant les mesures sanitaires. Bien que de nombreux récalcitrants se plaignent de la diminution des espaces de stationnements ou des voies de circulation, ces projets sont, selon nous, de très bonnes idées pour favoriser le transport actif et réduire la place de l’automobile dans nos villes.

Artère commerciale piétonne sur la 3ième avenue à Québec

> Juillet 2020 : masque obligatoire 😷

Alors que nous sommes déjà envahis de déchets de toutes sortes (ustensiles, pailles, sacs, etc.), un nouveau déchet apparaît en 2020 et devient même un déchet « obligatoire » au mois de juillet : le masque. Même si le premier ministre a longuement fait la promotion des couturières québécoises qui produisaient ses masques pour ses points de presse, force est d’admettre que le masque chirurgical jetable est tout de même utilisé par une grande partie de la population. Ce dernier est même obligatoire dans certains lieux publics : hôpitaux, institutions scolaires, clinique de don de sang, etc. Ce nouveau déchet commence d’ailleurs déjà à peupler nos écosystèmes (parcs, berges, rivières), un très bon exemple qui nous rappelle que les gouvernements adorent pelleter le problème environnemental vers l’avant en laissant aux générations futures le devoir de s’en occuper.

 > Été 2020 : voyager au Québec 🏞

Au courant de l’été, de nombreux Québécois, comme nous, décident de voyager chez eux. Nous ne pouvons que nous en réjouir, nous qui prônons depuis notre retour de Nouvelle-Zélande les nombreux avantages de voyager au Québec. Malheureusement, ce ne sont pas tous les Québécois qui voyagent de façon civilisée, alors que des régions comme la Gaspésie se retrouvent avec des voyageurs pas très responsables: camping illégal, déchets laissés en pleine nature, pollution et destruction des habitats, etc.

De notre côté, nous prenons une longue fin de semaine de 3 jours à la fin juillet pour faire un voyage de vélo-camping que nous avions sur notre bucket list depuis longtemps : la Véloroute des Bleuets, communément appelé le tour du Lac-Saint-Jean. Avec les nombreux aménagements pour les cyclistes (pistes, sentiers, haltes, larges accotements), ce voyage à vélo ne sera certainement pas notre dernier en sol québécois. Ce dernier était très différent de notre voyage à vélo en Nouvelle-Zélande où nous roulions sur un accotement d’à peine 30 centimètres avec des camions de marchandises qui nous frôlaient presque. Ce voyage de 256 kilomètres à vélo nous a permis de découvrir lentement la magnifique région du Lac-Saint-Jean (une première pour nous), avec sa nature, ses plages, ses microbrasseries, ses chutes, ses villages d’antan, etc.

Puis, début août, je (Jérémie) profite de la faible transmission communautaire de COVID-19 pour faire un voyage d’escalade d’une semaine avec deux de mes amis dans les Laurentides. Situé à environ 1 heure de Montréal, un immense parc régional rempli de blocs et de falaises nous attend dans une petite municipalité aux allures d’un éco-village : Val-David. Cet endroit est un réel coup de coeur pour moi, qui espère pouvoir le faire découvrir bientôt à Andréa.

Finalement, pour conclure l’été en beauté, nous décidons de passer nos vacances estivales au Québec, mais très loin de chez nous : aux Îles-de-la-Madeleine. En plus de ses paysages à couper le souffle, les Îles sont un lieu de détente naturel qui n’ont rien à envier aux plages du Costa Rica ou aux paysages écossais (photos à l’appui). De plus, les Îles sont l’endroit parfait pour prendre conscience de l’impact des changements climatiques sur une communauté et de leur mobilisation pour en réduire les impacts. Nous avons tellement apprécié ce voyage que nous avons même écrit un article pour vous convaincre d’y passer vos propres vacances estivales : 5 raisons de passer ses vacances aux Îles-de-la-Madeleine.

Avec ces différents voyages au Québec et plusieurs sorties par-ci, par-là, nous pouvons dire que nous avons rempli notre objectif #9 qui était de (re)découvrir le Québec. D’ailleurs, nous avons publié durant tout l’été sur notre page Facebook des photos de nos plus belles découvertes au Québec. Le secteur touristique ayant été fort impacté par la pandémie, faire la promotion de destinations uniques, sans devoir aller à l’étranger, allait simplement de soi dans ce contexte.

> Octobre 2020 : reconfinement 🍂

Alors que les cas explosent après un été assez déconfiné au Québec, le début du mois d’octobre marque le début du reconfinement et du défi #28jours, où les Québécois sont invités à limiter leurs contacts et leurs déplacements pour freiner la seconde vague à temps pour le temps des fêtes. Nous profitons tout de même de ce semi-confinement pour sortir dehors (#santémentale) et admirer les magnifiques couleurs d’automne, à pied ou à vélo. Nous découvrons même de nouveaux endroits à l’intérieur de la région de Québec.

Cap Tourmente, une superbe découverte près de la Ville de Québec

> Décembre 2020 : temps des fêtes 🎄

En à peine deux mois, presque tout le Québec passe du jaune au orange au rouge, ce qui n’augure rien de bon pour le temps des fêtes. Alors que tous espéraient pouvoir passer les fêtes en famille, la pandémie et la seconde vague en décident autrement : nous devrons demeurer avec les membres de notre foyer pour célébrer Noël et le jour de l’An. Cependant, rien ne nous empêche d’offrir un brin de bonheur à nos proches avec des cadeaux locaux et originaux tels que des plats préparés maison, des jeux de sociétés, de l’alcool, des soupers aux restaurants de quartier, etc.

D’un point de vue un peu moins positif, on apprend que de nombreux Québécois profitent du temps des fêtes pour voyager dans le Sud, négligeant ainsi les impacts sanitaires (et, de surcroît, environnementaux), d’un tel geste. Ainsi, force est de constater qu’il reste encore beaucoup de pain sur la planche pour conscientiser les gens à l’impact collectif de leurs choix individuels.

> Bilan de nos résolutions

Comme vous avez pu le constater dans les lignes ci-dessus, nous avons réalisé 8 de nos 10 objectifs que nous nous étions fixés en début d’année. Pandémie oblige, notre utilisation d’Internet a grandement augmenté avec le confinement et le télétravail alors que nous visions à la réduire (résolution #1). De plus, nous n’avons pas réussi à trouver une solution pour nos déchets organiques (résolution #6), bien que nous avons tenté, en vain, d’avoir accès aux différents sites de compostage communautaire de la Ville de Québec. Nous nous réjouissons que, malgré la pandémie, la construction du centre de biométhanisation suive son cours et que celui-ci puisse accueillir les déchets organiques dès 2022.

Finalement, bien que nous ayons été moins présents sur les médias sociaux en 2020, nous avons tout de même accompli notre résolution #10 qui était de recommencer à écrire des articles sur notre blog et d’en prendre soin. Avec 10 nouveaux articles et une refonte partielle du site, c’est objectif réussi !

Voilà ! Maintenant que l’année 2020 est derrière nous, nous ne pouvons qu’espérer le meilleur pour la prochaine année. Ainsi, comme à l’habitude, nous allons publier sous peu nos résolutions pour l’année 2021 ainsi que nos souhaits pour la lutte à la pandémie et la crise climatique. Restez à l’affut ! Bonne fin d’année 2020 et merci de nous suivre sur notre blog.

– Jérémie & Andréa 👫

À lire aussi sur le blog :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :